alexa-noscript

Qui gaspille le plus de nourriture?

Qui gaspille le plus de nourriture?

Un lecteur interroge : dix millions de tonnes de nourriture sont jetées en France, chaque année, mais « seulement » 30 kg par habitant. Qui gaspille la différence ?

« Dans La Voix du Nord, je lis, d’une part, que 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année et, d’autre part, que chaque Français gaspille 30 kg de nourriture par an. Comme nous sommes quelque 67 millions, ceci signifie que les particuliers jettent environ deux millions de tonnes de nourriture, soit 20 % du gaspillage annuel. Qui jette alors les 80 % restants ? », écrit Michel.

Et il a effectivement raison, selon les chiffres de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), les particuliers ne sont responsables « que » de 19 % du gaspillage alimentaire  : l’équivalent de 29 à 30 kg (dont 7 kg d’aliments encore emballés). Coût estimé pour les ménages : entre 100 et 160 € par an et par personne.

Près des deux tiers gaspillés de la production à la distribution

Les dix millions de tonnes de nourriture gaspillées par an (d’une valeur d’environ 16 milliards) le sont de la production à la consommation. Selon une étude de 2016, 32 % sont ainsi gâchés au cours de la production agricole (exemple, des fruits non calibrés ou abîmés au cours du transport) ; 21 % lors de la transformation (lors de la préparation de plats préparés) ; 14 % à la distribution ; 14 % dans la restauration (collective et commerciale, une cantine scolaire ou un self d’entreprise de 500 convives gaspille l’équivalent de 1 000 tonnes de nourriture par an) ; 19 % donc, dans nos cuisines et frigos.

Mais que fait l’État ? En juin 2013, un Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire a été signé et prévoit la réduction du gaspillage alimentaire de 50 % d’ici 2025. La France s’est ainsi dotée petit à petit d’un arsenal législatif. En février 2016, la loi Garot est votée : désormais, la grande distribution est tenue de donner ses invendus alimentaires encore consommables à des associations, une loi étendue cet automne à la restauration collective privée et à l’agroalimentaire.

Commentaires (0)

Leave a comment