alexa-noscript

Quels sont les meilleurs aliments pour la santé ?

les-meilleurs-aliments.jpg

Quelle alimentation est la meilleure pour la santé ? Des études répondent.

Tout le monde le sait aujourd’hui : ce que nous mangeons influe sur notre vie quotidienne. Bien manger nous aide à nous sentir mieux, à avoir plus d'énergie et à devenir plus productif. Mais que veut dire réellement "bien manger" ? Quels aliments devrions-nous privilégier ou éviter ? Pour répondre à ces questions, des chercheurs travaillent sans relâche pour nous donner les meilleurs conseils diététiques.

Quels aliments ont des effets protecteurs ?

Dernièrement, des chercheurs ont identifié des aliments naturels qui ont des bienfaits pour notre santé. Un exemple est la graine de lin : celle-ci aiderait, semble-t-il, à équilibrer les niveaux de cholestérol et à abaisser la tension artérielle. Une nouvelle étude publiée dans le American Journal of Physiology : endocrinologie et métabolisme a montré que la fibre produisait des modifications du microbiote intestinal qui conduisaient à une population bactérienne plus saine. En plus de cela, elle aiderait à augmenter la tolérance au glucose (sucre).

Selon une autre recherche publiée le mois dernier, les oignons et l'ail sont également des alliés importants pour notre santé. On sait déjà que l'ail a des propriétés antibactériennes, c’est pourquoi il est beaucoup utilisé pour combattre la grippe ou traiter les piqûres d’insectes. Dans un article publié le mois dernier dans la revue Asia-Pacific Journal of Clinical Oncology, des chercheurs du premier hôpital de l'université de médecine de Chine ont découvert que ces deux aliments ont un effet anticancéreux. Ils ont en effet constaté que les participants à l’étude qui consommaient les plus grandes quantités d'ail et d'oignons présentaient un risque de cancer colorectal réduit de 79% par rapport aux personnes qui en consommaient de faibles quantités.

Enfin, la myrtille, souvent saluée comme un super aliment car regorgeant d'antioxydants, aurait des propriétés insoupçonnées. Des chercheurs du King's College London, au Royaume-Uni, ont découvert que les anthocyanes (pigments aux propriétés antioxydantes) présents dans ces baies pourraient aider à réduire le risque de problèmes cardiovasculaires. Les participants à l'étude qui en mangeaient 200 grammes par jour pendant un mois ont constaté une baisse significative de la pression artérielle, ce qui, selon les enquêteurs, ne survient généralement pas en l'absence de médicaments spécialisés.

Les aliments ultra-transformés, à bannir de nos assiettes

Une étude française menée par des spécialistes de l'Université de la Sorbonne à Paris et de l'hôpital Avicenne, publiée en février dans JAMA Internal Medicine met en garde, une fois de plus, sur la consommation d'aliments ultra-transformés. On parle ici de plats cuisinés et des viandes transformées, qui pourraient être extrêmement nocifs pour notre santé. Ils ont en effet une teneur élevée en matières grasses, en sucre et en sodium (sel) tout en étant pauvres en fibres naturelles.

Or, celles-ci sont indispensables pour notre santé. En plus de tout cela, ajoutent les chercheurs, les aliments ultra-transformés contiennent souvent des additifs artificiels, ce qui pourrait accroître notre exposition à diverses maladies. Plusieurs spécialistes avaient déjà mis en garde contre de tels aliments, mais l’effet sur le risque de mortalité n’était pas clair. Dans cette nouvelle étude, les auteurs ont conclu qu'une augmentation aussi faible que 10% de la quantité d'aliments ultra-transformés dans nos repas entraîne un risque de mortalité plus élevé de 14%. On évite donc au maximum ce genre d’aliments !

Le petit-déjeuner fait-il vraiment maigrir ?

La croyance populaire indique que prendre un repas le matin fait maigrir : cela aiderait à stimuler le métabolisme, pour que les calories brûlent plus rapidement. De plus, certaines études ont mis en évidence une corrélation entre l'obésité et la tendance à sauter le petit-déjeuner. Cependant, une nouvelle étude, publiée dans le BMJ le mois dernier, contredit cela.

Les chercheurs ont comparé l’évolution du poids de participants qui prenaient généralement leur petit-déjeuner et d'autres qui, le plus souvent, préféraient le sauter. Les chercheurs ont alors découvert que les personnes qui sautaient souvent le petit-déjeuner avaient en réalité un poids corporel inférieur à ceux qui le prennent. Que faire alors ? Nous devrions continuer à prendre un petit-déjeuner, mais assez léger, et composé principalement de fibres (des fruits de saison par exemple) et de céréales complètes (non transformées bien sûr, les flocons d’avoine ou d’orge sont à privilégier). Car ce qui fait grossir, ce serait les petits-déjeuners trop caloriques et composés d’aliments transformés.

Commentaires (0)

Leave a comment