alexa-noscript

Nutrition: lancement d’une campagne pour inciter les Français à mieux manger

mieux manger

Parmi les nouvelles recommandations, deux sont mises en avant: manger plus de légumineuses et passer aux féculents complets.

Malgré leurs atouts, les féculents complets (riz, pâtes, semoule, pain complets...) et les légumes secs (lentilles, pois chiche...), riches en fibres et bons pour la santé, ne sont pas assez présents dans l’assiette des Français, souligne Santé publique France dans une nouvelle campagne dont le slogan est «Commencez par améliorer un plat que vous aimez déjà».

Quelque 60% des adultes ne mangent pas de produits céréaliers complets et 85% ne satisfont pas la recommandation concernant les légumes secs, à savoir en consommer deux fois par semaine, selon un communiqué de l’agence sanitaire.

Ne pas culpabiliser

Diffusée pendant un mois à la télévision, sur les réseaux sociaux et sur le site mangerbouger.fr, cette campagne nationale lancée mardi encourage les Français à modifier progressivement leurs habitudes, sans renoncer au plaisir de manger. «Améliorer son alimentation commence par de petites actions: manger des légumes secs plus souvent et remplacer ses féculents habituels par des féculents complets, riches en fibres, sont deux mesures simples et pourtant très positives pour la santé», indique Anne-Juliette Serry, responsable de l’unité alimentation et activités physiques à Santé publique France. Un exemple? «Vous êtes plutôt pâtes carbonara? Optez pour des pâtes complètes, c’est aussi rapide à faire et plus riche en fibres.»

Anne-Juliette Serry, responsable de l’unité alimentation et activités physiques à Santé publique France:
«Améliorer son alimentation commence par de petites actions : manger des légumes secs plus souvent et remplacer ses féculents habituels par des féculents complets.»

Autre objectif: faire prendre conscience à la population qu’elle doit réduire sa consommation de viande, de charcuterie, d’alcool, de produits et de boissons sucrés et de produits salés. En clair, tous les aliments affichant un Nutriscore D et E. Cette échelle de lettres et couleurs, présente sur les emballages alimentaires, est destinée à aider à choisir des produits alimentaires de meilleure qualité nutritionnelle. Mise en place en 2017, elle n’est que facultative. Reste qu’il n’est pas toujours facile d’être vertueux lorsque les rayons sont remplis de produits trop gras, trop salés, trop sucrés.

8 millions de personnes obèses

Plus de la moitié (63%) des Français de 18 à 54 ans avale plus que les 150 grammes de charcuterie recommandés au maximum par semaine; Un tiers boit plus d’un verre par jour de boissons sucrées. Enfin, 83% dépassent le seuil des apports en acides gras saturés recommandé.

En France, près de la moitié des adultes sont en surpoids et 8 millions d’entre eux souffrent d’obésité, dont 500.000 sous une forme sévère, selon le ministère de la Santé.
Au-delà du focus sur les féculents et les légumes secs, les conseils généraux restent de manger plus de fruits et légumes de saison, des repas variés et faits maison de préférence, de bouger plus et de limiter le temps passé assis.

Commentaires (0)

Leave a comment