alexa-noscript

Les mauvaises habitudes alimentaires des enfants liées à la pub

Mauvaises_habitudes_alimentaires.jpg

De nombreuses publicités font la promotion de céréales trop sucrées. Or selon une étude, les enfants exposés à ces spots sont plus susceptibles de manger ces mêmes produits, découverts à la télévision.

De nombreuses études l'ont déjà démontré, les céréales que mangent les plus jeunes au petit-déjeuner contiennent bien trop de sucres. Un enfant qui a l'habitude de déguster tous les matins son bol de céréales de marque américaine ingurgiterait à l'année l'équivalent de 4,5 kilos de sucre. Mais à quoi sont dues ces mauvaises habitudes alimentaires ? Selon une étude américaine, publiée dans l'American Journal of Preventive Medicine en décembre dernier, la publicité aurait un rôle central dans l'adoption de ces routines matinales.

Risque d'obésité et de cancer
La professeure Jennifer Emond est membre du programme de recherche sur la lutte contre le cancer du Centre médical Dartmouth-Hitchcock (États-Unis), qui a réalisé l'étude. Elle déplore que beaucoup de jeunes enfants aient un régime alimentaire de mauvaise qualité : ils consomment trop peu de fruits et de légumes, et trop de sucre, de sel et de graisse.

Des mauvaises habitudes alimentaires qui peuvent conduire à de l'obésité et qui constituent un facteur de risque connu pour 13 cancers, rappelle le compte-rendu de l'étude. Et la publicité serait grandement responsable de cette situation : « Les marques ciblent spécifiquement les enfants dans leurs publicités en sachant que les enfants demanderont ces produits à leurs parents », explique la chercheuse, relayée par le site Science Daily.

Les enfants, fortement influencés par les publicités
Pour parvenir à ces conclusions, la professeure a étudié l'exposition des enfants aux publicités télévisées qui leur étaient destinées. Pour cela, son équipe a acheté une base de données publicitaire et a compté toutes les annonces sur les céréales diffusées par les chaînes de télévision pour enfants. Des parents ont ensuite été interrogés pendant un an sur les programmes regardés par leurs chérubins, et sur les céréales qu'ils ont mangé durant cette période.

Les scientifiques ont finalement constaté que les enfants exposés à des publicités télévisées pour des céréales à haute teneur en sucre, diffusées pendant leurs programmes préférés, étaient plus susceptibles par la suite de manger ces produits repérés à la télévision. « La commercialisation d'aliments contenant beaucoup de sucre empêche les parents d'adapter leurs habitudes alimentaires à des habitudes saines, conclut Jennifer Emond [...] Des mesures pourraient être mises en œuvre pour réduire l'exposition au marketing alimentaire et pour améliorer la qualité des aliments destinés aux enfants. »

Commentaires (0)

Leave a comment

Site Related Content Block