alexa-noscript

Maladie du foie gras : les jeunes de plus en plus touchés

Jeunes surpoids

L’alimentation occidentale, riche en aliments transformés et en sucres ajoutés, a transformé le foie des jeunes en « foie gras ». Une situation de plus en plus fréquente, selon une étude anglaise.

Pourquoi c’est important

La maladie du foie gras non alcoolique (NAFLD en anglais pour Non Alcoholic Fatty Liver Disease) augmente avec l’âge, elle est liée à la résistance à l’insuline, au surpoids, et au diabète. Dans des cas plus graves, elle évolue vers la stéatose hépatique non alcoolique (NASH en anglais pour Non Alcoholic SteatoHepatitis) qui s’accompagne d’inflammation et de fibrose. La maladie du foie gras non alcoolique (NAFLD) et la stéatose hépatique non alcoolique (NASH) sont en pleine progression dans les pays occidentaux.

Elles ont des conséquences graves pour la santé comme l’augmentation du risque cardiovasculaire ou de carcinome hépatocellulaire ou encore le recours potentiel à une greffe. Et alors qu’on pensait qu’elle touchait essentiellement les adultes en surpoids ou obèses, des études montrent qu’elle peut concerner des personnes minces mais aussi de plus en plus de jeunes, comme le suggèrent les résultats d’une étude qui vient d'être présentée au Congrès International du Foie 2019 à Vienne.

L’étude

Dans cette étude menée au Royaume-Uni, 4021 jeunes ont été suivis de l’adolescence jusqu’au début de l'âge adulte (24 ans).

Au départ, 2,5% des adolescents étaient touchés par la maladie du foie gras (NAFLD). Les chercheurs ont ensuite revu les participants à l’âge adulte. Ils ont trouvé que 20,8% d’entre eux étaient atteints de stéatose dont près de la moitié classés en stade sévère. Pour 2,4% d’entre eux la maladie avait évolué vers une fibrose et 0,3% avaient une fibrose de stade 4.
Selon les résultats des chercheurs, la hausse de l’indice de masse corporelle était associée à risque plus élevé de fibrose et de dommages au foie importants.

En pratique

L’information aux jeunes est essentielle pour les sensibiliser à cette maladie qui ne cesse de gagner du terrain. Leur alimentation est en grande partie responsable de cette progression de la maladie du foie gras : une alimentation à index glycémique élevé, des boissons sucrées, des aliments ultra-transformés sont autant de facteurs qui favorisent l’infiltration du foie par les graisses.

Les parents doivent être attentifs à l’alimentation de leurs enfants car même jeunes ils sont concernés par la maladie, d’autant plus s’ils sont en surpoids ou obèses. Quelques modifications simples peuvent être mises en place par exemple en choisissant des goûters ou des petits déjeuners pauvres en sucres. En supprimant les aliments contenant des sucres ajoutés, il est possible de réduire considérablement les graisses du foie d’enfants obèses.

Commentaires (0)

Leave a comment

Site Related Content Block