alexa-noscript

Ce collège français a mis fin au gaspillage alimentaire grâce à une technique très simple

gaspillage alimentaire

Un bel exemple qui montre la voie au reste de la France.

Dans le collège Fontaines de Monjous, en Gironde, le gaspillage alimentaire, c’est fini. Aux côtés des élèves et des professeurs, des poules ont fait leur apparition, jouant ici un rôle bien précis. Explications.

Initier les plus jeunes aux problématiques environnementales ?

Notre mode de consommation en France est beaucoup trop tourné sur le gaspillage alimentaire. L’année dernière, une étude nous alarmait sur le fait que 10 millions de tonnes d’aliments consommables partaient chaque année à la poubelle en France. Cela est valable dans toutes les institutions, le collège y compris. Et à l’heure où les ressources sont de plus en plus limitées, le gâchis quotidien représente un terrain où l’on peut faire des progrès.

Pour remédier à ce gâchis, la permaculture s’est imposée comme une solution traditionnelle efficace. Très respectueuse de l’environnement, elle est idéale pour lutter contre le gaspillage. Et c’est notamment dans cette optique que le collège Fontaines de Monjous a choisi d’utiliser des poules.

Ainsi, c’est un poulailler entier qui a été conçu et installé, directement par les élèves de troisième. Faisant partie de leur programme, à travers le cours de technologie, ce sont 80 élèves qui ont travaillé sur cet énorme projet. La facture a été relativement élevée pour le collège, à hauteur de 456 € pour l’ensemble des clôtures, et 140 € pour les matériaux. Au total, 7 poules ont un rôle quotidien dans le collège.

Les poules, nouvelles actrices dans cet établissement scolaire ?

Un des éléments les plus intéressants avec les poules, c’est leur grande capacité à manger les restes. Auparavant, ce collège déversait des kilos chaque jour dans les poubelles. Mais avec l’apparition des poules, chacune est capable de manger à hauteur de 3 kg par jour.

Les élèves sont chargés de veiller sur ces dernières. En plus de leur avoir construit des installations, ils ont pour responsabilité de les surveiller, de leur donner les restes de leurs repas et de l’eau. Quelques limites s’imposent néanmoins, comme les repas comprenant de la sauce ou de la viande, qui attireraient des rats.

Par la suite, les poules vont logiquement pondre des œufs, qui seront ramassés puis datés par les enfants. Sachez également que le potager créé par les collégiens est conçu à partir de terre 100 % naturelle. L’engrais utilisé est à base de déchets verts, de crottin de cheval et tout ce qui n’est pas mangé par les poules. Au final, cette initiative est totalement écologique, et montre bien aux enfants que nous pouvons réutiliser bien plus d’éléments de la vie quotidienne que ce que nous pensions. Enfin, cette formation écologique qui allie la théorie et la pratique est peut-être la plus efficace pour sensibiliser les jeunes aux causes environnementales…

Commentaires (0)

Leave a comment