alexa-noscript

Les 14 propositions du député mayennais Guillaume Garot pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Guillaume Garot

Ce mardi, Guillaume Garot, député de la Mayenne et Graziella Melchior, députée LREM du Finistère présentaient leur bilan de l'évaluation de la loi n°2016-138, à Paris et ont proposé 14 mesures concrètes, comme expliqué dès lundi sur France Bleu Mayenne. Voici leurs propositions.
  1. Davantage de contrôles et des sanctions plus fermes, avec des sanctions au poids.
  2. Des produits sans limitation de date, comme les pâtes, le riz, les flocons d'avoine.
  3. Un Fonds national de lutte contre le gaspillage alimentaire, pour cofinancer des audits et des moyens logistiques.
  4. Un label « anti-gaspi » et une fiscalité écologique cohérente : inciter à donner plutôt que jeter.
  5. Davantage de traçabilité : les dates de consommation dans les codes-barres.
  6. Mettre en place une politique de prévention du gaspillage du champ à l’assiette.
  7. Associer les petits commerces alimentaires à la lutte contre le gaspillage alimentaire par le don, en établissant des conventions si des associations locales les sollicitent.
  8. De nouveaux gisements d’aliments à sauver de la poubelle, comme les denrées confisquées par les douanes.
  9. Favoriser les dons entre particuliers en clarifiant les responsabilités juridiques.
  10. Mieux coordonner la politique publique de lutte contre le gaspillage alimentaire.
  11. Achats publics : intégrer des recommandations « anti-gaspi ».
  12. La lutte contre le gaspillage dans les enseignements scolaires, à intégrer dans des programmes d’éducation à l’éco responsabilité.
  13. Donner une définition législative au gaspillage alimentaire.
  14. Transparence : une enquête nationale de mesure du gaspillage alimentaire.

Commentaires (0)

Leave a comment