alexa-noscript

14 novembre 2018 : la famille et le diabète

Diabète.jpg

Le 14 novembre de chaque année, depuis sa création en 1991, est organisée la Journée mondiale du diabète. Le 14 novembre est, en effet, est le symbole d’une mobilisation collective dans le monde entier. Son objectif : mieux faire connaître le diabète, sa prise en charge et surtout les moyens de le prévenir.

Le diabète : c’est quoi ?

Le diabète est une maladie causée par un excès permanent de sucre dans le sang qu’on appelle hyperglycémie. On distingue 2 types de diabètes :

  • le diabète de type 1 est une maladie auto-immune caractérisée par la production insuffisante d’insuline.
  • le diabète de type 2 quant à lui, est le résultat d’une mauvaise utilisation de l’insuline par l’organisme.

Les diabétiques de type 1 s'injectent de l'insuline plusieurs fois par jour tout au long de leur vie et manger de manière équilibrée.

Le diabète de type 2, ou diabète de la maturité, s'observe le plus souvent chez des individus en surpoids ou obèses, aussi appelé « syndrome dysmétabolique » avec risque de stéatose hépatique. On dit plus souvent que ce diabète est un diabète âgé.

Le thème cette année est « la famille et le Diabète ».

Les symptômes

Les symptômes suivants sont associés au diabète. Selon diabete.qc.ca, Ils sont le reflet d’une glycémie au-dessus des valeurs normales (hyperglycémie). Ils peuvent être présents ou non au diagnostic de la maladie et peuvent également survenir lorsque le diabète n’est pas bien contrôlé et qu’il y a hyperglycémie.

  • fatigue, somnolence
  • augmentation du volume et de la fréquence des urines
  • soif intense
  • faim exagérée
  • perte de poids inexpliquée
  • vision embrouillée
  • cicatrisation lente
  • infection des organes génitaux et de la vessie
  • picotements aux doigts ou aux pieds
  • irritabilité

Dès l'apparition d'un ou de plusieurs symptômes, consultez un médecin. Si les symptômes sont importants, rendez-vous à l'hôpital.

Les symptômes du diabète de type 1 peuvent apparaître progressivement ou subitement. Le diabète ne se manifeste pas toujours de la même façon, avec la même intensité et avec tous ces symptômes.

Les symptômes du prédiabète sont la plupart du temps absents. Lorsqu’il y en a, ils peuvent être semblables à ceux de la personne diabétique.

Agissons aujourd’hui pour changer demain

Avec 400 millions de personnes diabétiques dans le monde, selon federationdesdiabetiques.org, c’est une véritable pandémie et un enjeu de santé publique majeur. Information, prévention, prise en charge et accompagnement des patients sont des aspects essentiels pour faire reculer la maladie.

Dans le monde, 1 personne sur 2 est atteinte de diabète sans le savoir.

Professionnels de santé et grand public doivent prendre conscience de l’importance de la prévention pour identifier les risques au plus tôt, pour les prévenir et les maîtriser.

Les dernières avancées de l’Inserm sur cette maladie

Selon presse.inserm.fr, en novembre 2017, les travaux de Guy Fagherazzi ont permis de mettre en avant le rôle bénéfique de la consommation d’antioxydants contre le diabète de type 2. En effet il a été observé que chez les individus ayant une alimentation riche en antioxydants, le risque de développer un diabète de type 2 était diminué. Fruits, légumes et thé y contribuent largement, comme le suggère une étude parue dans la revue Diabetologia.

En Février 2018, les travaux de Roberto Mallone ont abordé le rôle du thymus dans le diabète de type 1. Cette étude menée par une équipe Inserm a permis de remettre en question le rôle attribué de longue date au thymus dans la sélection et l’élimination des globules blancs associés au diabète de type 1: elle révèle que nous sommes tous auto-immuns. Ces découvertes publiées dans la revue Science Immunology ont changé notre compréhension des mécanismes du diabète de type 1 et suggèrent de nouvelles stratégies thérapeutiques pour lutter contre cette maladie. 

En Juillet 2018 l’Inserm a présenté les travaux de Rémy Burcelin portant sur l’obésité et la façon de combattre les effets délétères d’un foie trop gras grâce au microbiote. Dans cette étude publiée dans Nature Medicine, les chercheurs montrent comment certaines bactéries intestinales provoquent l’accumulation de graisse dans le foie et jouent un rôle majeur dans la maladie dite du “foie gras” (stéatose hépatique).

Quelques conseils

Voici quelques conseils, selon lanutrition.fr :

  • éviter aliments ultra transformés, glucides à index glycémique élevé ainsi que sodas et jus de fruits (même maison). 
  • manger plus de poisson, notamment les petits poissons gras riche en oméga-3 comme la sardine, le hareng ou le maquereau.
  • marcher tous les jours et, mieux encore, pratiquer un sport régulièrement.
  • avoir un taux de vitamine D adéquat (ce qui revient à prendre de la vitamine D entre octobre et mars car en France il n'est pas possible d'en synthétiser naturellement l'hiver) et faire attention à consommer suffisamment de magnésium (en mangeant plus d'aliments riches en magnésium par exemple).
  • bien dormir.

12 aliments à éviter par les personnes diabétiques

bienmanger.co. Certains facteurs qui favorisent le diabète sont génétiques, d’autre liés au mode de vie, à l’absence d’activité physique, à la sédentarisation et aux erreurs alimentaires. Quelque soit le type de diabète dont vous êtes atteints, ou si vous êtes simplement dans la catégorie des personnes présentant des risques de contracter la maladie, voici une liste de 12 aliments à éviter !

  • les boissons sucrées
  • les acides gras trans
  • le pain blanc, les pâtes et le riz
  • les yaourts aromatisés aux fruits
  • les céréales sucrées
  • les boissons caféinées sucrées
  • le miel, le sirop d’agave et le sirop d’érable
  • les fruits séchés
  • les snacks emballés
  • les jus de fruit
  • les frites
  • les plats surgelés

Commentaires (0)

Leave a comment